12 novembre 2020 à 06:05

Covid-19 : générateur de troubles mentaux ?

Covid-19 : générateur de troubles mentaux ?Selon une étude publiée par l’Université de Californie, en remarque une augmentation croissante de troubles mentaux au fur et à mesure de l’évolution de l’épidémie de Covid-19. Parmi les facteurs déclencheurs figurent l’exposition aux médias (TV, journaux, magazines, blogs…) qui fournissent parfois des informations très contradictoires.

La pandémie à laquelle nous devons faire face est un générateur de stress collectif et beaucoup d’études sont en cours sur la compréhension et les traitements du SARS-CoV-2 mais très peu se penchent sur les effets psychologiques qu’engendre l’épidémie.

Cette étude menée en mars et avril 2020 montre une incidence croissante de symptômes de stress aigu et dépressifs en égard de l’exposition au virus.

Les principaux facteurs identifiés comme liés à cette incidence du stress et des symptômes dépressifs sont :

  • les diagnostics préexistants de problème de santé mentale et physique, ce qui confirme l’effet « aggravant » de COVID-19 sur un état de santé physique et mentale fragile ;
  • des facteurs de stress secondaires tels que la perte d'emploi et de salaire ;
  • le nombre d’heures quotidiennes d'exposition aux médias liés au COVID-19 : les participants ont déclaré "consommer".

Une moyenne de 7 heures d’exposition aux médias par jour sur le thème de l’épidémie

  • l’exposition à des informations contradictoires sur le COVID-19 dans les médias : ce qui suggère une responsabilité des médias et des intervenants ;
  • enfin, si l'exposition personnelle au COVID-19, comme un test positif ou le diagnostic d'un ami proche ou d'un membre de la famille est associée à des symptômes d'anxiété et de dépression accrus, ce n’est pas le cas de l'exposition au niveau communautaire. 23,5% des participants ont déclaré avoir été ou l’un de leurs proches exposés au COVID-19. 29,8% avoir été exposés au travail ;
  • globalement, l’analyse suggère que le risque personnel de contamination est bien plus générateur de stress que les perturbations de la vie quotidienne induites par la pandémie.

Source : Alison Holman (https://www.faculty.uci.edu/profile.cfm?faculty_id=5441) - University of California, Irvine

N A

Pas encore de commentaire

Ou